Logo DR Sourire Quadri

Les poupées du Courage

poupées du Courage

pdf
Télécharger

poupeesducouragesite

Poids : 224.04 ko
Téléchargements : 215
Date d'ajout : 2016-11-27 13:24:36
Date de modification : 2016-11-27 13:24:36
Si vous souhaitez parrainer une poupée du Courage, vous pouvez imprimer et nous renvoyer le formulaire ci dessus. Merci

 

Comment sont nées les poupées du Courage ?

Il était une fois une dame retraitée, avec un coeur énorme et une âme d'enfant... cette dame, c'est Marie-Jo et ce que l'on ne vous a pas dit c'est qu'en plus, elle a des doigts de fée ...
Marie-Jo, depuis longtemps, créer des poupées de chiffon, elle y met toute sa tendresse mais personne ne remarque ses poupées magiques. Marie-Jo perd espoir de pouvoir faire vivre la mission qu'elle souhaiterait donner à ses poupées. Un jour, elle prend contact avec Docteur-Sourire qui est rapidement séduit par l'authenticité de Marie-Jo, par la beauté de ses poupées et par la mission qui est en train de s'écrire pour ces dernières en y mettant chacun notre petite contribution... C'est ainsi que naissent les Poupées du Courage...

 

 Mais  qu'est ce qu'une poupée du Courage ?

Une poupée du Courage c'est une poupée de chiffon, réalisée à la main avec coeur et tendresse. Dans la mesure du possible, nous essayons de savoir un peu les goûts et les loisirs et passions de l'enfant afin de la faire à son image.

Nous profitons pour remercier toutes les personnes qui nous ont fait don de tissus pour fabriquer  leurs corps et leurs habits.  Elles ont des costumes pleins de couleurs et de dynamisme.
Une fois fabriquée, la poupée prend vie grâce à la magie des clowns ... car les poupées ont une mission à accomplir, elles doivent pouvoir apporter force et réconfort aux enfants qui se battent au quotidien contre un cancer ou contre une maladie grave et difficile. Alors les clowns de Docteur-Sourire, revêtus de leur nez rouge prennent chacune des poupées contre leur coeur pour les charger en énergie positive et en courage avant des les offrir aux enfants. Elles acquièrent donc leur pouvoir magique de poupée du Courage.

Mais alors, comment on fait pour avoir une poupée du Courage ?

Marie-Jo réalise avec passion des poupées de chiffon de confection artisanale...Chaque poupée est unique et personnalisée, cela demande environ une vingtaine d'heures de travail pour les plus simples d'entre elles !
A l'heure actuelle, l'association essaie de gâter les enfants des hôpitaux dans lesquels les clowns interviennent. Nous avons déjà beaucoup de petits soldats bien courageux à qui nous souhaitons offrir une poupée et nous ne sommes qu'au début de l'aventure.
Depuis l'été où sont nées les poupées du Courage, nous effectuons également un à deux envois postaux en France voire même à l'etranger (Canada) parce que des enfants malades et courageux, il y en a partout dans le monde. Notre baguette magique ne nous permet malheureusement pas encore de leur en envoyer une à chacun d'un coup ... alors on prend le temps qu'il faut et on continue notre mission ! Les envois postaux ont un coût également et demande un budget à l'association que nous gérons au mieux selon nos possibilités. De ce fait, il ne nous est pas possible à l'heure actuelle de répondre favorablement aux différentes demandes, notre petite liste d'enfants s'agrandit chaque jour :)

Et les poupées d'urgence ?

Dans les services de pédiatrie où nous intervenons, une poupée d'urgence a été laissée afin qu'en cas de besoin les infirmières puissent la remettre. Cela a été le cas récemment, un bébé qui va devoir être très courageux pour se battre contre un méchant cancer, on lui fait confiance il est très courageux mais pour lui donner un coup de pouce, il a reçu sa poupée magique. Elle ne sera pas personnalisée mais il fallait faire vite avant qu'il ne parte dans un centre spécialisé pour se faire soigner. Elle est chargée de toute l’énergie positive et magique des clowns afin qu'elle lui apporte, à lui et à ses parents, toute la force et le courage dont ils vont avoir besoin.


Il parait qu'on peut parrainer une poupée du Courage ?

Je vais vous raconter une belle histoire, celle d'Aimée. Aimée est une poupée qui a vu le jour entre les doigts féériques de Marie-Jo... Aimée a une histoire bien spéciale, puisqu'elle est née pour être aimée et pour devenir une poupée du Courage. Elle est d'abord allée à un marché de Noël sur un stand, mais son histoire ne devait pas être celle là... car Laetitia a fait la rencontre d'Aimée et elle savait déjà qu'elle avait été fabriqué pour une petite fille spéciale, alors Laetitia a acheté Aimée et est devenue marraine de cette poupée, elle l'a offert à Docteur-Sourire pour qu'elle aille accomplir sa mission de poupée du Courage auprès de Manel, une princesse courage bien connue des clowns, alors ces derniers ont aidé la poupée Aimée en la rendant magique pour qu'elle mène à bien sa mission auprès de Manel. Et voilà Manel devenue la petite maman d'Aimée...
Quels sont les principes du parrainage des poupées du Courage ?
Il s'agit d'une chaîne de tendresse , chaque maillon donnant le meilleur de soi-même sans contrepartie !
Le but est d'apporter douceur et réconfort à un enfant malade par le biais d'une poupée de chiffon avec la participation de l'association Docteur Sourire Lorraine...
Nous avons d'une part une liste d'enfants à aider...
La poupetière confectionne une poupée pour chacun en essayant de s'adapter aux critères (âge, etc...)
Nous avons d'autres parts des marraines ou parrains qui se proposent spontanément pour parrainer une poupée SANS CHOISIR ni la poupée , ni l'enfant . Merci pour votre générosité et votre abnégation ...
Nous associons une marraine à un enfant au fur et à mesure de la confection des poupées. Il est difficile de procéder autrement car les enfants recevant la poupée ne sont pas informés de ce cadeau que vous nous aidez à leur envoyer. Lorsque les parents et l'enfants acceptent une photo sera publiée, mais nous ne pouvons garantir de cette possibilité. Le plus important reste invisible pour les yeux car nous connaissons la magie de ces poupées et le bonheur que vous apporterez à cet enfant et à sa famille.

Témoignages

Noé vous remercie du fond du coeur pour sa merveilleuse poupée qu'il aime beaucoup ! Avec elle, il pourra affronter la maladie et le handicap avec un brin de magie ! Mille merci pour ce geste qui n'a pas de prix!
Maman de Noé

Merci à vous et à Marie-Jo pour la belle poupée. Comme vous voyez loïc qui l'a découverte ce matin, son expression du visage en dit long, il lui a fait un bisou à sa poupée, en plus elle vient au beau moment car loïc a rendez vous à l'hopital le 28 aout faire plusieurs radios que loïc n'aime pas car il a des problèmes de membres ce qui fait qu'il est crispé et grogne. Cette poupée va vraiment l'aider dans ces épreuves là. Ensuite il voit son chirurgien orthopédique là aussi pas agréable pour lui, ensuite le chirurgien regarde les radios et nous dira s'il y aura une autre opération ou pas. donc merci encore mille fois à vous et marie jo on vous embrasse très fort
Christine

Callista a eu non seulement le bonheur de découvrir l'atelier colore le monde mais en plus une surprise l'y attendait. Lety, Pascal et Céline lui ont remis sa poupée du courage de la part de Dr sourire et lui ont expliqué tous ses pouvoirs magiques dans son combat quotidien contre la maladie. Callista l'a tout de suite serré dans ses bras pour ne plus la quitter. Que d émotions cette journée là. Quel honneur aussi que Dr sourire lui a fait en pensant à elle pour la première poupée courage. Le plus grand merci aussi à Marie-Jo, cette dame au grand cœur et au talent de génie, de créer ces magnifiques poupées courage à l'effigie des enfants malades chacun la sienne qui ressemble à chaque enfant c'est incroyable.
Bravo une fois de plus Dr sourire et Marie-Jo en plus pour ce cadeau de coeur magnifique unique pour nos enfants extra ordinaires. Non seulement vous comblez les enfants mais vous comblez aussi de joie leurs parents. Callista ses parents et l'association la fée Callista soutiendront toujours Dr sourire ds son combat. On maintient encore et toujours que vous êtes les meilleurs médicaments qui devraient être remboursés par la sécu. Au delà des costumes des clowns, de l'appareil photo de la photographe, ce sont des amis de cœur qui comptent énormément dans notre cœur.
Christelle

 

14575947306851770116063705610049246548907n
10565750285661824954893824408157n
10615664102037731846035561820952300n
10614536102036378982993851550457895o
10881490102050725999152813363405162442973062n
20141201120930
capucine4
20141201121831
carla3
carla2
elisa
IMG1779
eyden
IMG2614
lisa
lisa-christianne
lise2
loic3
luka2
loredana2
Meline
milan
noe2
tom2
1081581278618836808677330901190n

 La machine à faire des amis
Une nouvelle imaginée et écrite par Marie-Josèphe Peiffer

Mary était d'humeur maussade ce matin là. Elle traînait les pieds en ronchonnant. Elle regarda par la fenêtre : le solleil brillait déjà, généreusement, les oiseaux s'ébattaient joyeusement, le rosier voisin exhibait ses fleurs magnifiques... Tout invitait à la joie et à la gaité.
Mais la petite fille ne vit rien de tout cela, elle rouspetait et se morfondait.
"Pffff, je m'ennuie ! gémit-elle, si seulement quelqu'un venait jouer avec moi ! Ffffff!"
Seul le tic-tac régulier de la pendule répondit à ses lamentations.

Soudain, Mary entendit une petite voix qui l'appelait.
"Mary, Marry..."
D'où venait-elle ? Qui l'appelait ?
Mary fit rapidement le tour de la maison mais elle était seule !
"Mary, Mary..."
Elle courut au jardin, mais là non pus, n'y rencontra personne!
"Mary, Mary..."
Restait le grenier. C'était un débarras où Mary n'allait jamais, mais la curiosité et l'appel incessant la poussèrent à s'y aventurer. Elle monta les douze marches qui l'y conduisaient et actionna la poignée de la porte. Elle entra.
Frrrt.... une petite souris effrayée détala à son arrivée et la fit sursauter !
"Mary, Mary..."
La petite voix se précisait, c'est bien ici qu'on l'appelait. Mary se fraya un passage hasardeux dans le fatras de cartons et de vieux journaux entreposés.


"Bonjour mary, je t'attendais !"
C'est alors qu'elle LA vit. C'était une vieille machine à coudre, toute couverte de poussière et de toiles d'araignées...
"Pouah ! Qu'est ce que c'est que ce machin ?" s'écria Mary
"Pardon mais...je suis une machine... une machine à faire des amis !" lui répondit la machine à son grand étonnement !
"N'IM-POR-TE QUOI" rétorqua Mary
La machine ne se laissa pas démonter...
"Tu ne me crois pas ? reprit-elle. Confie moi donc un pu de fil et de tissu et laisse la magie opérer... j' t'offrirais une jolie surprise !"
Mary haussa les épaules. Quelles balivernes !
Elle glissa tout de même un morceau de vieille toile sous le pied de la machine et installa, à contre coeur, une bobine de fil à coudre...
Aussitôt et comme par enchantement, la machine se mit en marche... Elle grinça, cliqueta, fuma un peu et toussa... Et puis petit à petit, elle s'apaisa, trouvant son rythe et l'on entendit plus, bientôt qu'un doux murmure apaisant. Tic-tic-tic-tic...

Tout à coup, la machine s'arrêta.
"Bien, conclut-elle ! C'était parfait pour me dérouiller, j'ai dormi depuis si longtemps ! Mais à présent Mary, il nous faut des fils de couleurs vives et de beaux tissus chatoyants ! Allez, allez ma petite ! On s'active !"
La machine semblait avoir rajeuni ! Impressionée par l'autorité inattendue de cette vieille chose qu'elle croyait insignifiante, Mary s'activa...
Dans une malle, elle trouva ce qu'il leur fallait : des rideaux rouges et or, des rubans soyeux et satinés, et toute une collection multicolore de fils à coudre. Elle confia le tout la machine qui se mit aussitôt au travail.
Et le grenier s'anima du concert étrange que faisaient le bruissement des étoffes, le cliquetis des ciseaux et le ronronnement de la machine, ponctué de teps à autre par les exclamations étonnées et joyeuses de Mary.
La petite fille voyait naître sous ses yeux une authentique et merveilleuse poupée de chiffon rouge et or, toute égayée de ruban habilement choisis et disposés. Une vraie petite princesse tout droit sortie d'un livre de contes !

"Et voilà, dit la machine, la tirant de sa rêverie, j'ai terminé !
Mary, je t'ai confectionnée une poupée qui te ressemble : jolie à regarder, douce et gaie ! Qu'en penses-tu ?
La petite fille contempla la poupée : " Elle est incroyablement belle et toute douce ! remarqua-t-elle. Oh regarde elle me sourit !"
Mary serra la poupée sur son coeur, très fort puis escamota une révérence.
"Merci beaucoup !" murmura-t-elle.

Mary fut si fière de la poupée, sa nouvelle amie, qu'elle voulut la montrer... au monde entier ! Elle dévala deux à deux, les marches du grenier et s'égaya dans la rue... Au bout d'un moment, Mary rentra toute heureuse, les joues rouges et le visage souriant. Elle revint vers la machine :
"Tu es formidable ! Tous mes amis sont unanimes ! Cette poupée est magnifiques ! Et tu sais quoi ? Ils en voudraient bien une, eux aussi !"
La machine la fit languir un moment puis lui demanda :
"Et toi, qu'en penses-tu ? Voudrais-tu m'aider dans cette entreprise ?"
Mary n'hésita pas une seconde "Pourquoi pas, ce serait amusant !" répondit-elle.
"Alors, parles moi des amis que tu as rencontrés aujourd'hui."
"Eh bien, j'ai d'abord vu Marion qui jouait à la marelle avec Ophélie... Marion adore les papillons, elle connaît le nom de chacun ! Ophélie est très douce, elle était accompagnée d'un petit chat, Sweety, qui se frottait dans nos jambes, c'était drôle !
Puis Anaïs est venue nous rejoindre, elle était triste que son frère Anthony est malade, elle voudrait une petite fée pour pouvoir le guérir !

"Nous allons voir ce que l'on peut faire pour tes amis, Mary, mais avant tout, un brin de toilette s'impose !" s'exclama la machine.
Mary acquiesça... Elle dépoussiéra la machine et l'installa dans une pièce bien éclairée. Puis elles se mirent au travail... Elles travaillèrent toute l'après-midi...
Elles confièrent pour Marion, une poupée papillon toute bleue avec de grandes ailes mordorées, une espèce encore inconnue ! Marion devrait lui trouver un nom !
Pour la douce Ophélie, elles imaginèrent une poupée aux yeux noisette revêtue d'une large cape de velour rose. La douceur du velour lui évoquerait le pelage soyeux de Sweety !
Pour Anthony, elles inventèrent un clown rigolo, avec une grande salopette multicolore : du bleu, du vert du rose, du jaune pour la gaité... et l'affublèrent d'un gros nez rouge qui insistait à sourire. L'ami idéal !
Anaïs se vit attribuer une poupée blondevêtue d'une longue robe de satin bleue égayée d'étoiles et de paillettes dorées telle une petite fée.
Ce fut un après midi fantastique pour Mary qui ne s'ennuyait plus du tout !

Quand enfin, elles eurent terminé la confection de ces poupées, la lumière commençait à décliner. Le sleil n'allait pas tarder à se coucher.
Mary contempla ces quatre merveilleuses poupées, fruits de leur travail, assises côte à côte. Elles étaient vraiment très réussies, confectionnées avec joie et amour.
"Tu vas pouvoir les remettre à leurs destinataires respectifs, Mary ! invita la machine. Vas-y maintenant, tu me raconteras ...

Toute animée par la joie d'offrir et le plaisir qu'elle allait provoquer, Mary s'acquita de sa tâche avec gaité et entrain. Elle revint au bout d'un moment mais elle n'était pas seule... Marion et Ophélie, Anthony et Anaïs l'accompagnaient.
Leurs yeux pétillaient et leur visage rayonnait. Chacun serrait dans ses bras le précieux trésor récemment acquis. Ils venaient remercier la machine à faire des amis.
"tu es extraordinaire, tu sais ? Tu n'es pas seulement une machine à faire des amis, tu es assurément une machine à SE faire des amis !" proclama Mary, rayonnante.
Solennelle, la machine lui répondit : "C'est bien, Mary, tu as compris quelque chose d'important aujourd'hui... C'est en donnant que l'on reçoit !"
"C'est en donnant que l'on reçoit !" répéta la petite fille pour ne pas oublier.
"Ouvre ton coeur, va vers les autres et ... laisse la magie opérer..."
"Laisse la magie opérer" sourit Mary
"tu n'as plus besoin de moi maintenant pour te faire des amis !"
Mary sentit son coeur se serrer.
"J'ai été heureuse de vous offrir ces présents les enfants !
Mais si vous le voulez bien, maintenant reconduisez moi au grenier pour que je puisse m'y reposer. Cette journée a été riche en émotions mais bien fatigante pour une vieille dame comme moi !"

Le temps passa...
Mary grandit et se fit beaucoup, beaucoup d'amis et l'on raconte qu'elle ne s'ennuya jamais plus !
Nul ne sait ce que devint la machine...
Mais si, un jour, vous entendez vous aussi, une petite voix qui vous appelle, suivez là ! Elle vous conduira, à coup sûr, sur le beau chemin de la générosité et de l'amitié... et jamais plus, vous ne vous sentirez seul !
le 20 juin 2014

Site internet réalisé et offert par Arteplus